CV traditionnel : les alternatives web pour ne plus l’utiliser

Après des années de bons et loyaux services, le CV tel qu’on le connaît aujourd’hui et qui essaie toujours de rester dans la course tend à se faire évincer de la scène du recrutement. Dépassé, désuet, archaïque, notre bon vieux CV va bientôt tirer sa révérence pour de nombreuses raisons. Mais ne vous inquiétez pas, de nombreuses solutions sont d’ores et déjà présentes pour prendre haut la main la relève du CV.

Les désavantages du CV ?

Dans un souci d’uniformité et d’aisance de lecture, le CV est rédigé sur une seule page. Ainsi cela permet au recruteur d’avoir toutes les données nécessaires pour étudier une candidature sur un recto face à lui. Mais pour le candidat, c’est un véritable casse-tête. Comment résumer un stage de 6 mois en une ligne ? Ou plus difficile, comment résumer 20 ans de sa vie au sein d’une entreprise en quelques mots ? Malgré lui, le CV fait abstraction de nombreux éléments essentiels pour un recruteur. 

Pour ne pas ennuyer le recruteur avec 12 pièces jointes, le candidat ne peut pas envoyer son diplôme, ses recommandations. De ce fait, les informations disposées sur le CV peuvent ne pas être vraies. C’est ce que l’on peut constater avec le nombre grandissant de faux CV, surtout dans des pays en particulier où les études coûtent cher. Comme en Chine.

Tout d’abord, nous pouvons mettre en lumière le fait que si l’on envoie son CV par mail, celui-ci étant fixe et non-modifiable à distance, il ne peut être modifié. Or, si le recruteur ouvre le CV un mois après l’envoie, ce dernier peut être devenu obsolète. Le CV est immuable et ses informations ne circulent pas, ce qui est à peine concevable dans un monde 2.0 en pleine révolution digitale.

Durant un entretien, les recruteurs ont envie de laisser une trace écrite des informations apportées en plus par le candidat. Chose normal, puisque comme nous l’avons vu, les données sont extrêmement succinctes à cause la page unique. Mais ces données ne peuvent pas facilement être partagées avec des collègues, ou le directeur etc… Si Google Drive a vu le jour c’est bien pour la facilité de partager et de modifier en temps réel un document. Et bien pour un CV, c’est exactement la même chose. Nul n’a envie de devoir scanner un document puis de l’envoyer, puis de devoir reitérer l’opération à cause d’un ajout de notes.

Vous venez de faire passer un entretien, vous en sortez avec un CV criblé d’annotation, possiblement illisible et en désordre (tant et si bien qu’on ne sait plus à quoi fait référence la 12ème annotation placée entre deux expériences écrites en taille 8 times new roman). Vous posez le CV sur votre bureau pour vous en occuper plus tard. Seulement, au moment opportun, impossible de mettre la main dessus. Vous avez perdu toute les références que vous aviez mises sur le candidat.

Comment éviter le CV et passer à autre chose ?

En ayant cet objet, vous pouvez déjà plus facilement partager le CV (numérisé) et vos annotations (écrites au clavier et placées en commentaire sur le CV). Clair et efficace, mais le CV a toujours la forme qu’on lui connaît.

En voilà un outil spectaculaire mais que peu de recruteur se servent comme CV unique. Pourtant tout y est. Expériences, compétences, recommandations, centre d’intérêts et le tout mis à jour pour peu que le candidat soit minutieux et fasse attention à son empreinte sur internet. Bien sur nous ne pouvons pas (pour le moment) y laisser d’annotations en cas d’entretien.

Sous une page HTML, totalement personnalisable. Encore une fois, tout y est. On peut laisser le choix aux recruteurs de développer telle ou telle expérience qui l’intéresse. Y déposer un portfolio activé à la demande du recruteur intéressé. Le tout pouvant être ouvert grâce à un QR code sur une carte de visite, ou simplement envoyé par mail. Avec une url spécifique à un recruteur, il peut même y déposer des annotations qui resteront.

Beaucoup d’applications fleurissent à ce sujet. Pas de compétences dans le codage HTML? Peur de vous perdre dans les méandres d’un CMS pour réaliser votre CV en ligne ? Des applications sont là pour vous aider. Tout est catégorisé, simple d’utilisation et très visuel. Encore une fois, un simple lien ou bouton d’activation permet de partager le CV. Là aussi, le recruteur peut télécharger le CV pour l’avoir en local (tout en restant modifiable par le candidat) et donc inscrire des annotations qui resteront inconnues du candidat.

Aujourd’hui le recrutement vidéo se développe énormément. Grâce à des questionnaires spécifiques, des réponses limitées dans le temps, une question posée en vidéo pour établir déjà un profil du candidat. Ajoutons également qu’un CV numérique peut aussi être envoyé par le candidat, ou même un CV web.

Pourquoi décider de faire appel à ces autres formes de CV ?

Comme nous l’avons vu plus tôt, nous pouvons rajouter beaucoup plus de choses, et donc que ce soit plus qualitatif pour le recruteur. Certificats, diplômes, portfolio, recommandations. Tout peut s’y inscrire.

Une fois qu’il est dans notre boite mail, même en perdant notre smartphone, tablette, ordinateur, il y aura toujours un moyen de retrouver le CV, à contrario du papier.

Nous n’en avons pas parlé dans le reste de l’article, mais c’est bien un point important. Tant pour l’écologie que pour la simple économie de l’entreprise. Si l’on estime qu’une entreprise reçoit en entretien une dizaine de personne pour un même poste, que les opérations de recrutement sont régulières dans une entreprise, cela fait des centaines de papiers. Nous vous invitons à e-penser !

Rien que d’imaginer une CVthéque regroupant les CV du monde entier, uniformisé en terme de mise en forme, cela fait rêver! Le profil précis à porté de clic.

Une photo ? Une vidéo ? Un gif ? Un dossier ? Tous les supports peuvent y être insérés, permettant d’illustrer, ou de se démarquer.

Un CV en ligne permet d’ajouter des call to action incitant à téléphoner, envoyer un message in app ou encore en un clic rajouter le candidat à une liste de contacts.

En somme, le CV en ligne, c’est la facilité du digital avec pour seule limite l’imagination!

Le CV est mort, vive le CV !