Découvrez le générateur d’offre TalentView AI

Découvrez le générateur d’offre TalentView AI

Les bienfaits des soft-skills dans le recrutement

Publié le 4 mai 2023
Marine
Marine

Sommaire

Les soft skills ont un impact positif sur le processus de recrutement. Cela est vrai à la fois pour les candidats, afin qu’ils puissent vivre au mieux un processus de recrutement qui n’est pas une étape facile, et pour vous, recruteurs, afin d’identifier les talents les plus aptes à travailler au sein de vos équipes déjà ancrées dans l’entreprise.

Mais l’intelligence émotionnelle va au-delà du processus d’embauche. Les soft-skills, une fois bien identifiées, cachent de nombreuses ressources une fois que le candidat est arrivé dans l’entreprise. L’onboarding est facilité, le turn-over est réduit, la culture de l’entreprise est améliorée, ainsi que votre marque employeur, etc.
Quel est donc l’impact caché des soft-skills identifiés lors du processus de recrutement ? Et quelles sont les grandes pratiques à connaître pour devenir un pro des soft-skills ?
 Laura Belconde, influenceuse en santé mentale et bien-être au travail, partage son avis à TalenView.

Les soft-skills et la fidélisation des salariés

La rétention des employés est un aspect important pour toute entreprise qui cherche à maintenir un personnel qualifié et expérimenté. Jauger les soft-skills qui collent parfaitement avec la culture de l’entreprise lors de l’entretien d’embauche est un facteur clé pour créer un environnement de travail positif qui favorise la rétention des employés.

Par exemple, une communication efficace est essentielle pour établir des relations de travail solides et éviter les malentendus. La gestion du stress est également importante pour réduire le taux de rotation des employés et éviter le burn-out. Les employés qui sont capables de gérer leur stress sont plus susceptibles de rester motivés et engagés dans leur travail.

Certaines soft-skills spécifiques contribuent à réduire le turn-over :

  • La communication, c’est la clef : une communication claire et ouverte peut aider les employés à se sentir écoutés et surtout compris.
  • L’empathie : comprendre le point de vue des autres et être capable de s’identifier à leurs expériences peut contribuer à renforcer les relations entre les collègues et la direction.
  • Résolution des conflits : La capacité à gérer les conflits et les désaccords de manière productive et respectueuse peut contribuer à réduire le stress sur le lieu de travail et à améliorer la satisfaction globale au travail.
  • Travail d’équipe : encourager la collaboration et le travail d’équipe peut aider les employés à se sentir soutenus et engagés dans leur travail.

L'impact des soft-skills sur la productivité

Les soft-skills semblent moins importantes que les hard-skills.

Cependant, l’intelligence émotionnelle permet aux recruteurs de voir si le candidat s’intégrera facilement à l’équipe. Par exemple, la résolution de problèmes est une compétence qui peut être cruciale dans certains domaines.

Pour accroître la productivité au travail, ces soft-skills seront les plus représentatifs : 

  • La communication encore et toujours : dans la majorité des entreprises, la communication fait partie intégrante du bon fonctionnement d’une équipe, donc de la productivité. Elle sera très souvent mesurée par le manager, et parfois même automatiquement. 
  • La gestion du temps : la capacité à gérer efficacement son temps peut aider les employés à hiérarchiser les tâches et à respecter les délais, ce qui permet d’améliorer l’efficacité des processus de travail.
  • Résolution de problèmes : la capacité à trouver rapidement et efficacement des solutions aux défis et aux obstacles peut contribuer à faire avancer le travail.
  • Adaptabilité : la compétence à s’adapter à des circonstances et à des priorités changeantes peut aider les employés à rester productifs même dans des environnements imprévisibles.

L’avenir du travail sera plus humaniste, car les entreprises se basent beaucoup sur leurs performances financières, mais elles se rendent compte que ça ne fait pas tout. Pour être rentable, il n’y pas que les coûts et les bénéfices, mais il y a les équipes proactives derrière. Et ça passe forcément par le bien-être au travail.

laura belconde

Un enjeu sur la culture d'entreprise

Les soft-skills peuvent avoir un impact significatif sur la culture d’entreprise. Lorsque les employés possèdent de solides soft-skills telles que l’empathie, le travail d’équipe et le leadership, ils sont mieux à même de travailler en collaboration et d’établir des relations positives avec leurs collègues. Cela peut conduire à une culture d’entreprise plus positive et plus solidaire.

Voici quelques exemples de l’impact des soft-skills sur la culture d’entreprise :

  • Établir des relations : les soft-skills telles que l’empathie et l’écoute active peuvent aider les employés à nouer des relations positives avec leurs collègues, ce qui se traduit par un environnement de travail plus favorable et plus collaboratif.
  • Encourager le travail d’équipe : lorsque les employés possèdent de solides compétences en matière de travail d’équipe, ils sont mieux à même de collaborer efficacement et de contribuer à la réussite de chacun.
  • Favoriser le leadership : lorsque les employés possèdent de solides compétences en matière de leadership, ils sont mieux à même d’inspirer et de motiver leurs collègues, ce qui conduit à une culture de travail plus positive et plus productive.

Un manager devrait être expert des relations humaines. Ce n’est que du positif pour le candidat et pour le recruteur lui-même, car l’échange ne peut être que meilleur pendant le processus de recrutement et peut-être après, dans l’entreprise. 

laura belconde

Comment aider les recruteurs à s'intéresser aux soft-skills à 100% ?

Formation et mentor

Pour favoriser le développement des soft-skills, les entreprises peuvent proposer des formations en communication, en résolution de problèmes, en intelligence émotionnelle et en gestion du stress. Les managers doivent maîtriser les compétences douces lors du processus de recrutement et dans l’entreprise.

Elles peuvent également mettre en place des programmes de mentorat, qui permettent aux employés de bénéficier de l’expérience et des conseils de professionnels plus expérimentés.

Les entreprises doivent encourager le travail d’équipe et la collaboration, qui favorisent le développement des compétences en relations interpersonnelles et la résolution de problèmes.

Développer ses propres soft-skills

Pour certains recruteurs / manager, développer ces compétences techniques n’est pas toujours chose facile. 4 grandes intelligences émotionnelles se démarquent pour avoir un processus de recrutement le plus bienveillant possible. 

  • Développer l’écoute active : pour améliorer vos compétences en matière de communication et établir des relations plus solides avec vos collègues, pratiquez l’écoute active. Il s’agit de prêter une attention particulière à ce que dit l’autre personne, de poser des questions pour clarifier votre compréhension et de répondre de manière réfléchie.
  • L’empathie : l’empathie au travail consiste à comprendre et ressentir les émotions, les pensées et les points de vue des autres personnes impliquées dans une situation de travail. La meilleure des façons d’agir est de manière respectueuse et compréhensive en conséquence. Mettez-vous à la place de l’autre 
  • Pour améliorer votre connaissance de vous-même et identifier les domaines dans lesquels vous pouvez progresser, demandez à vos collègues ou à votre supérieur de vous faire part de leurs commentaires. Demandez des commentaires spécifiques sur vos propres soft-skills et utilisez ces retours pour vous améliorer.
  • La résolution des conflits : il arrive parfois d’avoir des conflits sur son lieu de travail et il est impératif de savoir les gérer et les canaliser. Pas de secrets, tout passe par la communication et l’écoute active. Rester calme sous la pression en essayant de régler de problème le plus rapidement et bienveillant possible. 

Votre grille d'évaluation des soft-skills
à télécharger

Cerner les talents de vos candidats grâce aux soft-skills

En conclusion

Finalement, en accordant plus d’importance aux soft-skills lors des entretiens d’embauche, l’entreprise peut en tirer de nombreux avantages. Les candidats recherchent des entreprises qui prennent soin de leurs employés. Pendant l’entretien, ils cherchent également à identifier si l’entreprise est un bon choix pour eux. Mettre l’accent sur les soft-skills ne peut qu’être bénéfique :

  • Réduire le turn-over au sein des équipes qui communiquent et partage la même culture et les mêmes valeurs 
  • Former des équipes plus proactives ainsi faire du rendement positif 
  • Une culture d’entreprise bienveillante pour attirer et garder les meilleurs talents 
  • S’initier aux soft-skills n’est pas impossible grâce à quelques bonnes pratiques

Ces articles peuvent vous intéresser

Inscrivez-vous à notre TalentNews
Tous les premiers jeudis du mois, un thème et des pistes pour booster vos recrutements 🚀

Parlons-en !

Nous sommes là pour répondre à vos questions